Accords au niveau européen

Programme« Erasmus Mundus » de l’Union Européenne

Universités et écoles d’ingénieurs françaises ayant accueilli des étudiants et professeurs équatorien dans le cadre du programme Erasmus Mundus (depuis 2005) :

- Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris (2008)

- Ecole Polytechnique (2010)

- Institut National d’Enseignement Supérieur et de Recherche Agronomique et Agroalimentaire de Rennes (2005, 2008, 2009)

- Institut National des Sciences Appliquées de Lyon (2005, 2006)

- Montpellier Supagro (2009)

- Université Charles de Gaulle – Lille 3 (2013)

- Université d’Aix Marseille (2011)

- Université de Bordeaux I (2009)

- Université de Bourgogne (2011)

- Université de Montpellier 2 (2011)

- Université de Nice – Sophia Antipolis (2010)

- Université de Paris I Panthéon-Sorbonne (2011)

- Université de Poitiers (2006, 2009, 2011)

- Université de Reins Champagne-Ardenne (2009)

- Université de Toulouse le Mirail - Toulouse II (2008)

- Université Jean-Monnet de Saint Etienne (2009)

- Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis (2008)

- Université Robert Schuman – Strasbourg III (2008, 2009)

Programmes ALFA

Au niveau européen, quelques universités équatoriennes sont associées au programme de coopération universitaire régional Union Européenne – Amérique latine « ALFA ».

ALFA II (2000-2006)

- L’Ecole Polytechnique Nationale (EPN) a collaboré au sein du projet GUIA, Gestión Universitaria Integral del Abandono piloté par l’Université Polytechnique de Madrid, en partenariat avec l’Université Paris XII Val de Marne.

ALFA III (2007-2012)

- L’Université Centrale de l’Equateur (UCE) collabore au sein du projet Equality - Strengthening Women Leadership in Latin American HEIs and Society piloté par l’Institut Technologique du Costa Rica, notamment en partenariat avec l’université Michel Montaigne de Bordeaux .

L’Université Technique d’Ambato collabore au sein du projet DHES - Red Derechos Humanos y Educación Superior piloté par l’Université Pompeu Fabra (Barcelone), notamment en partenariat avec l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.